Lors de l’Assemblée générale d’Alphabet Inc, la maison mère du géant américain Google qui aura lieu le vendredi 7 juin 2024, il sera débattu de la proposition d’actionnaires numéro 5 déposée par Lendri Purcell. La co-présidente de Jonas Philantropies y demande la mise en place d’un rapport annuel visant à mieux informer sur les niveaux d’exposition aux radiofréquences de ses produits PIXEL et à en améliorer la sécurité.

Alphabet Inc demande à ses actionnaires de voter contre cette proposition

Capture d'écran de la réponse d'Alphabet Inc

Pour expliquer cette position, Alphabet Inc s’est appuyé sur les raisons principales suivantes :

« Notre conseil d’administration recommande de voter CONTRE la proposition des actionnaires pour les raisons suivantes :

– Nos appareils cellulaires répondent à toutes les exigences réglementaires et de sécurité pour les pays où les produits sont vendus, et nous maintenons la transparence autour de la sécurité et des informations réglementaires concernant l’utilisation des appareils Pixel.

– Les limites réglementaires actuelles sont étayées par la recherche scientifique, qui a conclu que l’exposition à long terme aux radiofréquences en deçà des limites d’exposition n’a pas été établie comme causant un quelconque type d’effet néfaste sur la santé des humains. »

Au Canada les autorités de régulation constatent de graves dépassements sur deux modèles de smartphones Pixel

Alphabet Inc a-t ’il délibérément omis de préciser à ses actionnaires que certains des téléphones portables de sa marque PIXEL avaient été contrôlés en dépassements du niveau réglementaire d’exposition par le régulateur Canadien Innovation, Science and Economic Developpemt Canada (ISED) ?

En effet, dans un communiqué de notre ONG en date du 29 mars 2022, nous faisions état du long combat pour la transparence, menée auprès des autorités canadiennes afin d’obtenir les résultats des tests menés entre 2016 et 2021 par l’ISED sur 90 modèles de téléphones portables.

MORE INFO HERE  [Belgium] Follow the webinar on 5G organised by MP Véronique Lefrancq

Nous rendions publique les résultats de deux smartphones fabriqués par Google LLC (dont le Pixel 3a et 3a XL), particulièrement inquiétants puisque les contrôles pratiqués en 2019/2020 (modèle fourni par le fabricant) montrent des DAS tête respectivement de 5,27 W/kg et 4,02 W/kg pour 1 g (limite de 1,6 W/kg). Les DAS tronc sont, eux aussi, au-dessus des niveaux réglementaires (2,89 W/kg et 1,82 W/kg) pour une limite de 1,6 W/kg.

Ce sont là des niveaux parmi les plus élevés et les plus dangereux pour la santé des utilisateurs que nous ayons relevés depuis la mise en place de nos actions.

MORE INFO HERE  Videos of the presentations at the BioEM2021 EHS workshop

L’ISED indiquait qu’une mise à jour logicielle avait été demandée à Google LLC afin de permettre un retour dans des niveaux de conformité, mais sans autres précisions sur les nouveaux niveaux de DAS.

L’affirmation de Alphabet Inc concernant le respect de toutes les exigences réglementaires et de sécurité est de fait parfaitement contredite par la publication en 2022 des tests de contrôle de l’agence de régulation canadienne.

Alerte Phonegate demande aux actionnaires d’Alphabet Inc de soutenir cette proposition

Pour le Dr Marc Arazi, qui a lancé l’alerte sur le scandale du Phonegate en 2016 et auteur du livre Phonegate (Massot éditions) :

« Nous tenons à saluer le travail de Lendri Purcell visant à informer et responsabiliser les actionnaires d’Alphabet Inc. Par ailleurs, nous nous étonnons que Google ait omis de mentionner à ses actionnaires qu’elle a été contrôlée pour dépassements de ses niveaux d’expositions pour deux de ses modèles Pixel vendus au Canada et donc certainement aussi aux États-Unis. Notre ONG demande donc officiellement à Alphabet Inc de corriger sans tarder et ce avant le vote des actionnaires l’information erronée et partiale qui leur a été transmise. Devant un tel manque de transparence, nous ne pouvons que constater que les demandes de Lendri Purcell sont parfaitement utiles et justifiées. »

Sur le même sujet :

Téléphones portables canadiens dangereux : la liste enfin communiquée !

Source