Depuis 2018, l’AFP (Agence France Presse) était abonnée à la liste de diffusion des informations émanant de l’association Alerte Phonegate. Il y a quelques jours, l’AFP s’est désinscrite avec pour justificatif : « No longer interested » (« N’est plus intéressée. »). 

L’AFP, héritière de l’agence Havas, a été fondée en août 1944. Selon son site Internet,

« L’AFP est l’une des trois grandes agences mondiales d’information, la seule européenne. Sa mission est d’assurer une couverture rapide, complète, impartiale et vérifiée de l’actualité comme des thèmes qui façonnent notre quotidien. »

Notre ONG faisait donc partie des sources de l’AFP pour les questions relatives aux diverses usages des téléphones portables et des appareils connectés et aux risques que ces matériels très largement utilisés peuvent faire courir à la santé humaine.

C’est tout spécialement le cas lorsque les fabricants ou les distributeurs qui commercialisent ces matériels ne respectent pas les obligations réglementaires qui leur incombent.  Ou quand la progression de la connaissance des risques encourus, dans ce domaine, par les millions d’utilisateurs d’appareils connectés divers amène à lutter pour rendre, malgré les difficultés, les normes plus protectrices pour les utilisateurs à travers le monde et plus homogènes d’un pays à l’autre.

MORE INFO HERE  APPLE must withdraw its iPhone 12 from the entire European market

Il était donc important pour nous de compter l’AFP au nombre des 250 organismes ou journalistes du monde de la presse qui ont souhaité s’abonner au site d’information de notre association dont la reconnaissance internationale va croissant. Nous avons conscience de contribuer, par les informations que reçoivent de notre part nos abonnés, à enrichir et à diversifier les fils d’actualité qu’ils fournissent à leurs milliers de clients ou correspondants.

Pour notre Président, Marc Arazi – médecin :

« D’ailleurs, lors du lancement de l’alerte en 2016, l’AFP, comme d’autres agences de presse (Belga, Agence de presse médicale,…) a, à ce titre, consacré plusieurs dépêches au scandale Phonegate ».

L’AFP se désabonne de nos communiqués Presse

À la fin-mai 2023, l’Agence s’est désabonnée de notre liste de diffusion, comme chacun de nos envois le permet d’une façon simple et aisée.

MORE INFO HERE  Barrie Trower and Dr Reiner Fuelmich 2023 EMF/RF Radiation and the very Real dangers !

Le logiciel utilisé pour administrer notre liste de diffusion ne proposant à un abonné qui la quitte qu’une liste de motifs de désabonnement très succincte , notre Président a adressé, en toute courtoisie, un message électronique aux responsables compétents de l’AFP. Il les y priait de bien vouloir nous préciser les raisons du désabonnement de l’Agence de notre liste de diffusion. Sans, bien entendu, remettre en cause, en aucune manière, leur droit à agir de la sorte.

A ce jour, aucune réponse de leur part.

Un risque réel face à l’influence grandissante des industriels dans les médias

Pour notre Secrétaire Général, Jean-Paul Huard – Ingénieur :

« Cette situation est, de notre point de vue, dommageable à la diffusion de sources pluralistes par l’AFP. En se coupant d’une source d’information reconnue internationalement et en ne souhaitant pas, pour le moment, donner plus d’éléments sur sa décision, l’Agence ne peut, à notre sens, que susciter des interrogations que nous regrettons. Nous espérons avec ce communiqué, contribuer à faire évoluer cette situation, qui nous paraît incompréhensible, vers quelque chose de plus constructif pour une information pluraliste et indépendante face à l’influence grandissante des industriels de la téléphonie mobile dans les médias nationaux. C’est d’ailleurs ce que préconisait déjà en 2020 le Dr Arazi dans son livre  Phonegate (Massot éditions) ».

Source